• Hey !

    Samedi est déjà là, et voici donc l'heure du tiercé du samedi, organisé par Selene. ^^

     

    Cette semaine le thème est : Les trois livres que vous avez lus un peu à contrecœur et que vous avez finalement adoré ! Petit top un peu difficile pour moi, il a fallu que je me souvienne de quel livre j'ai commencé comme dans cet été d'esprit, et ce n'était pas facile ! Voici donc mon trio du samedi :

     

    3. Ce que les chevaux ont à nous dire d'Antoinette Delylle. Quand on m'a offert ce livre, j'avais peur que ce soit le témoignage kitsch d'une journaliste et de sa passion pour les chevaux. Finalement, les histoires racontées dans le livre m'ont beaucoup plu et j'ai été agréablement surprise ^^

     

    2. Cavalier Vert de Kristen Britain. Quand on m'a offert ce livre, je dois dire que j'étais un peu dubitative. Et finalement, cela été une très bonne petite surprise, et j'ai lu tout les tomes parus ! :)

     

    1. L'Avare de Molière. Lu pour les cours en 4e, comme tout livre de cours qui se respecte, je l'ai commencé sans en avoir vraiment envie. Et j'ai finalement beaucoup aimé !

     

    Et voilà !


    votre commentaire
  •  

    Hey !

    Il y a quelques jours j'ai été taguée par Bibliophile08 du blog Livro-Merveille. Je l'en remercie vivement de m'avoir taguée, et donc, c'est parti pour le TAG 10 livres, 10 émotions ^^

     

    Citez un livre qui...

     

    1. Vous a rendu heureux :

    L'Anneau de Salomon de Jonathan Stroud. J'avais lu des années auparavant la Trilogie de Bartiméus qui m'avait à l'époque énormément plu. Aussi, j'ai était très heureuse quand des années plus tard, j'ai appris que l'auteur allait publier une préquelle à son histoire, et j'ai lu le livre dès sa sortie. Et je dois dire que je n'ai pas été déçue, j'ai retrouvée dans cette préquelle tout ce que j'avais adoré dans la trilogie originelle.

     

    2. Vous a fait réfléchir :

    1984 de George Orwell. C'est l'un de mes livres favoris et ce n'est pas pour rien. L'écho qu'à ce livre par rapport à notre société actuelle est très intéressant et m'a fait beaucoup réfléchir sur celle-ci.

     

    3. Vous a déçu :

    Les Yeux Jaunes des Crocodiles de Katherine Pancol. On m'avait vanté ce livre et je l'ai donc commencé avec envie. J'ai lu la majeur partie du roman, mais l'ai finalement abandonné dans les cinquante dernières pages. En soi, ce n'était pas une mauvaise lecture, mais j'ai trouvé l'histoire sans intérêt. Bref j'ai été déçue.

     

    4. Vous a brisé le cœur :

    L'enfant qui ne pleurait pas de Torey L Hayden. Je ne sais pas si ce livre m'a vraiment brisé le coeur ou pas mais il est très dur à lire et ce que subit Sheila dans le livre est juste horrible. Le pire dans tous ça : ce livre est une histoire vraie.

     

    5. Vous a ému : 

    Lettres à une disparue de Véronique Massenot. C'est un tout petit roman très émouvant de moins de 100 pages qui est un recueil de lettres d'une mère à sa fille disparue.

     

    6. Vous a ennuyé :

    Mémoire d'un rat d'Andrzej Zaniewski. Mémoire d'un rat est de ces livres au sujet un peu perchés que j'adore emprunté à ma médiathèque. Bref, sur le papier je trouvait le concept super intéressant, mais le livre est beaucoup beaucoup trop long. J'ai bien aimé découvrir le concept sur les 50 premières pages, mais ensuite, l'auteur ne fait que se répéter les 150 suivantes. Bref, l'ennui total.

     

    7. Vous a fait peur :

    Ca de Stephen King. Est-il utile de présenter Ca ? J'avais 15 ans quand j'ai lu ce livre, c'était l'un de mes premiers King, autant dire qu'il m'a fait flipper genre beaucoup beaucoup. Impossible pour moi de lire ce livre le soir avant de dormir, sinon j'étais sûre de mettre des heures à m'endormir.

     

    8. Vous a laissé perplexe :

    Le Sabotage Amoureux d'Amélie Nothomb. Des Nothomb, il y en a que j'ai beaucoup aimé, d'autres que j'ai détestés et enfin certains dont je cherche encore un sens au livre. Le Sabotage Amoureux appartient à cette dernière catégorie, je ne comprend toujours pas le pourquoi et l'intérêt d'un tel livre.

     

    9. Vous a mise en colère :

    Hunger Games de Suzanne Collins. Je fait partie de ces quelques rares personnes à être restée assez hermétique à l’œuvre de Suzanne Collins. Dire que les livres m'ont mise en colère est certainement un peu fort, mais le personnage de Katniss Everdeen m'a profondément agacée. Si au début, je l'aimais plutôt bien, au fil des tomes, j'ai commencé à développer une certaine aversion pour ce personnage que j'ai trouvée pleurnicheuse et  égocentrique, et par là même insupportable.

     

    10. Vous a surpris :

    La Horde du Contrevent d'Alain Damasio. J'étais prévenue que c'était un livre particulier, aussi n'ai-je pas forcément été très surprise mais La Horde reste un livre surprenant. Que ce soit par le style, l'histoire ou le simple fait que le livre soit numérote à l'envers, ce bouquin est à sa façon un OVNI littéraire.

     

     

    Et voilà :) Pour ma part, je décide de ne taguer personne, mais j'invite tout le monde à le reprendre !

     

     


    2 commentaires
  •  

    Hey !

    Je vous retrouve aujourd'hui pour parler non pas de livres même si le sujet en est proche mais d'écriture ! En effet, je participe en ce mois de novembre au NanoWrimo !

     

    Le NanoWrimo, qu'est-ce que c'est ? C'est un challenge d'écriture dans lequel il faut "juste" écrire 50 000 mots en un mois ( ce qui fait 1667mots par jour en moyenne). Si au début le challenge n'était ouvert qu'aux nouvelles, aujourd'hui on peut écrire n'importe quoi, que ce soit fanfiction, roman, ...

     

    Je participe pour la première fois à ce challenge que je connais depuis des années, mais dans lequel je n'avais jamais osé me lancer. Il faut dire que si j'aime écrire, mon côté perfectionniste fait que j'écris très lentement, et que je me pensais incapable de rédiger 50 000 mots en un mois. J'ai toutefois décidé de balayer tous mes doutes cette année et de me lancer, et tant pis si je ne fais pas 50 000 mots ^^ Outre cela, cela fait très longtemps que je n'ai pas écrit, et cela me manquait, aussi ce challenge est pour moi une bonne occasion de remettre le pied à l'étrier ^^

     

    Concrètement que vais-je écrire ? Pour cette édition, j'ai décidé de dépoussiérer le synopsis d'un roman qui traînait sur mon ordinateur depuis des lustres. C'est une histoire de fantasy toute simple, sans prétention, que j'avais juste envie d'écrire et c'est le principal :) Cette histoire risque loin d'être finie au bout de 50 000 mots, mais ce n'est pas bien grave !

     

    Où en suis-je ? Le challenge est démarré depuis 7 jours et pour l'instant je tiens le rythme ! Hier j'en étais à plus de 11 500 au compteur, ce qui fait que j'ai plus d'une journée d'avance sur le programme type. Autant dire que je suis ravie ! J'espère prendre encore un peu d'avance dans ces prochains jours car j'ai deux week-ends assez chargés en perspective, et que je ne risque pas d'écrire beaucoup à ce moment là !

     

    Voilà ! N'hésitez pas à me dire si ce challenge d'écriture vous intéresse, et si vous y participez ! Et à tous ceux qui y participent, je vous souhaite bonne chance ! (Et pour ceux que ça intéresse mon pseudo là-bas est Oxynymie).


    votre commentaire
  • Salut !

    Comme toujours, petit tiercé du samedi, organisé par Selene.

     

    Cette semaine le thème est : Les trois livres qui vous ont le plus fait pleurer et ont permis à Mr et Mm Kleenex de s'acheter un chalet avec piscine intérieur à Courchevel. Je verse très facilement des larmes devant un livre, surtout si un personnage meure, aussi j'ai essayé de favoriser au maximum des livres dont je n'avais pas encore parlé sur le blog ;) (Je ne vous parlerez donc pas de Harry Potter ni de la Ligne Verte de Stephen King ;) )

    Sortez vos mouchoirs voici donc mon trio gagnant :

     

    3. Hikaru no Go : Je pleure très très peu en lisant les mangas. D'ailleurs Hikaru no Go (et son tome 15 en fait) est certainement le seul manga qui m'est fait pleurer à ce jour. Du coup, il avait tout à fait sa place dans ce top.

     

    2. Le tome 1 du Clan des Otoris de Lian Hearn. J'ai lu il y a très longtemps le clan des Otoris mais je me souviens encore avoir complètement et littéralement adoré l'un des personnages. Qui meure à la fin du tome 1. Même si j'ai lu la suite du Clan des Otoris (enfin les tomes 2 et 3), je pense avoir été incapable d'apprécier la suite de la saga à sa juste valeur à cause de ça.

     

     

     

    1. Le tome 5 de A comme Association. D'une certaine façon, ce tome est un hommage d'Erik L'Homme à son ami (et co-auteur de la saga) Pierre Bottero, décédé durant la rédaction de la saga. Bref, ayant moi-même été touchée par la mort de Pierre Bottero (l'un de mes auteurs fétiches), j'ai donc pleuré au début, au milieu et la fin de ce roman.

     

    Et voilà pour ce petit top ^^ Et vous, quels sont les livres qui vous ont fait versées votre petite larme ?

     

     


    votre commentaire
  • Titre : L'Enchanteur

    Auteur : René Barjavel

    Genre : Romance

    Date de première publication : 1984

    Logo Livraddict

     

    Résumé

    Qui ne connaît Merlin ? Il se joue du temps qui passe, reste jeune et beau, vif et moqueur, tendre, pour tout dire Enchanteur. Et Viviane, la seule femme qui ne l'ait pas jugé inaccessible, et l'aime ? Galaad, dit Lancelot du Lac? Guenièvre, son amour mais sa reine, la femme du roi Arthur ? Elween, sa mère, qui le conduit au Graal voilé ? Perceval et Bénie ? Les chevaliers de la Table Ronde ? Personne comme Barjavel, qui fait le récit de leurs amours, des exploits chevaleresques et des quêtes impossibles, à la frontière du rêve, de la légende et de l'Histoire. Dans une Bretagne mythique, il y a plus de mille ans, vivait un Enchanteur. Quand il quitta le royaume des hommes, il laissa un regret qui n'a jamais guéri. Le voici revenu.

     

    Avis

     

    Lecture dans le cadre du book-club de novembre 2016 sur Livraddict.

    Note : petite partie spoiler à la fin de cette chronique.

     

    Je ne connaissais pas Barjavel (si ce n'est de nom), et c'est avec L'Enchanteur que je l'ai donc découvert.

    Dans L'Enchanteur, Barjavel nous délivre sa propre version de l'histoire arthurienne et de la Quête du Graal. On suit Merlin, Viviane et les chevaliers de la Table Ronde à travers leurs différentes péripéties.

    Si l'histoire au début se concentre sur Merlin et sur Viviane (son amour), petit à petit le récit se tourne de plus en plus sur les chevaliers et leurs histoires respectives. J'ai un peu regretté ce fait car avec un titre comme L'Enchanteur je m'attendais à ce que l'on se concentre beaucoup plus sur l'histoire de Merlin. Cela ne m'a pas empêché toutefois de suivre avec plaisir les aventures de tous les chevaliers.

    Merlin apparaît comme un personnage aux pouvoirs surpuissants, que rien ne peut arrêter. Il est régulièrement l'une des clés de la victoire. Toutefois, malgré son côté surpuissant, il lui est difficile de trouver le candidat idéal capable de mener la quête du Graal à bien. En dépit de tout ses pouvoirs, Merlin est faillible et commet des erreurs, et est incapable d'empêcher les chevaliers de faillir dans la Quête du Graal. C'est un aspect que j'ai franchement apprécié.

    Plutôt néophyte dans la légende arthurienne (mes principales sources étant les films et les séries télévisées, parfois bien éloignés de la légende originelle), j'ai apprécié de redécouvrir l'histoire de la Quête du Graal avec Barjavel. J'ai aimé en apprendre plus sur certaines histoires, découvrir certaines quêtes et certains personnages (comme Galehaut). Toutefois certains personnages (comme Mordred) ne sont qu'esquissés et auraient mérité qu'on s'attarde un peu plus sur eux.

    Les péripéties s'enchaînent et se résolvent rapidement, donnant au livre une ambiance de contes qui m'a beaucoup plu. De plus l'auteur rajoute des anachronismes (comme des boites de conserves), ainsi que certaines choses illogiques (Merlin et son pommier par exemple) conférant au roman un aspect burlesque et renforçant le côté conte.

    En parlant de la légende arthurienne, Barjavel parle aussi des amours des différents protagonistes. J'ai beaucoup aimé le couple entre Merlin et Viviane. Je ne connaissais pas grand-chose sur Viviane et j'ai appréciée de découvrir ce personnage. Il y a bien sûr aussi le triangle Arthur-Guenièvre-Lancelot. D'une manière générale je ne suis pas très fan du couple entre Lancelot et Guenièvre. Pourtant, là, il m'a été impossible de ne pas l'aimer. Barjavel n'a pas son pareil pour nous faire ressentir l'amour qui lie deux personnages. Que ce soit Merlin et Viviane ou encore (et surtout !) Lancelot et Guenièvre… l'auteur trouve les phrases justes pour faire ressentir l'émotion qui habite les personnages. C'est juste magnifique.

    La plume de l'auteur est fluide et très agréable et regorgeant de « trouvailles » que j'ai beaucoup aimé. Il y a régulièrement quelques pointes d'ironie qui m'ont beaucoup plu.

    J'ai toutefois regretté un certain machisme présent tout le long du roman. Certes, il existe certainement un léger machisme inhérent à la légende arthurienne – après tout les femmes y sont relégués au second plan niveau exploits héroïques – néanmoins, Barjavel n'apporte que peu de nuances à ce fait et semble même renforcer ce stéréotype. Les femmes dans L'Enchanteur ne sont que trop souvent juste les amantes ou les "mère de" et toujours celles qui feront faillir les hommes dans la Quête du Graal. La seule qui est vraiment un rôle important, est Viviane, qui en devenant magicienne, prend à mon sens de l'indépendance et du pouvoir.

     

    SPOILER sur la fin (surligner pour lire) :

    Le fin, bien qu'elle soit plutôt anecdotique m'a beaucoup plu. J'ai en effet beaucoup aimé l'idée que la Quête soit terminée dans le livre, mais qu'elle ne le soit pas pour le lecteur. L'auteur ne dit pas ce qu'est le Graal, mais parle simplement des conséquences de la quête achevée, laissant le soin au lecteur de ce faire sa propre idée. J'aime beaucoup, car ce qui importe finalement, c'est la quête elle-même plus que le fait de la finir et de trouver le Graal. Au demeurant, je pense que j'aurais été déçue quoi que l'auteur aurait inventé comme étant le Graal.

     

    En résumé : une lecture très plaisante malheureusement gâché par un certain machisme. Sans ça cela aurait été parfait.


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires